Les vérifs Moto

Les vérifications motos constituent une partie de la première épreuve du permis moto: le plateau.
3 Questions vous seront posées parmi un pannel de 12 questions possibles.  
Se tromper dans les réponses n'est pas éliminatoire, mais bien répondre peu apporter un "A" qui est une notation favorable, donnant droit à l'erreur sur les épreuves suivantes.
Vous trouverez ci-dessous un résumé écrit des 12 vérifications à effectuer, ainsi qu'un lien vidéo vous montrant la vérification sur une Yamaha MT - 07
1° Les commandes 
A) Mise en marche du moteur : 

« Texte officiel » : 
Le candidat met en marche le moteur, contrôle l’extinction des témoins d’alerte et arrête le moteur à l’aide du coupe-circuit (arrêt d’urgence). 


Pour cette vérification, je dois montrer que je sais mettre le moteur en marche et l'arrêter en toute sécurité. 
 
Je suis la procédure suivante:

1) Je mets le contact en tournant la clé sur ON 

2 ) Je tire sur le bouton du démarreur/coupe-circuit et je mets le moteur au ralenti. Ensuite, je dis : 
« Je démarre le moteur ... il fonctionne correctement ». 

3) Je Contrôle l’extinction des voyants au tableau de bord et j'annonce : 
« Je contrôle l'extinction des témoins d'alerte ... ils sont bien éteints». 

4) Après la mise en route, j’appuie sur le bouton du coupe-circuit en disant : 
« J'arrête le moteur à l'aide du coupe-circuit ... il fonctionne ». 
 
B) Commandes d'embrayage et d'accélération 

« Texte officiel » : 
Si la motocyclette utilisée est à embrayage mécanique : le candidat vérifie que le câble est non effiloché et que le réglage de la garde est correct (5 mm environ). Si la motocyclette utilisée est à embrayage hydraulique : il indique le point de contrôle du niveau. 
Accélérateur : le candidat vérifie la bonne rotation de la poignée y compris à la décélération. 


La MT - 07 est équipée d'une commande d'embrayage à câble.

1) Je prends le levier gauche pour l'amener au point où il commence à résister, je montre que la garde est correcte et j'annonce : 
« La garde de l'embrayage ne dépasse pas les 5 mm de jeu » 

2) Je montre que le câble n'est pas effiloché près de la commande d'embrayage et à la sortie du cable près du moteur, en disant : 
« Le câble n'est pas effiloché ni à la poignée ni à la sortie ». 

3) Je prend la poignée d'accélérateur, je vérifiez sa rotation et son retour automatique, je déclare : 
« La poignée d'accélérateur tourne librement  et son retour automatique fonctionne ». 
 
C) Direction

« Texte officiel » : 
Le candidat explique comment il contrôle l’absence de jeu dans la direction sans effectuer l’opération : il faut délester la roue avant et faire tourner le guidon de gauche à droite. Il ne doit pas y avoir de point de résistance. 

Cette vérification est juste théorique, vous devez expliquer et simuler cette vérification, techniquement cette dernière doit être effectuée avec la roue levée, ce qui pose évidemment des problèmes logistiques pendant l'examen. 

1) Vous saisissez le guidon avec les deux mains 

2) Vous tournez la direction jusqu'à la butée gauche 

3) Vous tournez la direction jusqu'à la butée droite et vous déclarez : 
« Pour le contrôle de la direction, il faut soulever : la roue avant et vérifier l'absence de point de résistance en tournant le guidon de butée à butée ». 
 
D)  Commandes de frein 

« Texte officiel » : 
Avant : Il contrôle le niveau. Pour effectuer ce contrôle, le réservoir de liquide de frein doit être à l’horizontale. 
Arrière : Commande mécanique : il contrôle l’usure à l’aide du repère prévu à cet effet. 
Commande hydraulique : il contrôle le niveau (*). 
(*) Le niveau doit être accessible, dans le cas contraire le candidat explique sommairement la façon de procéder (l'obligation de soulever la selle ne constitue pas un motif d'inaccessibilité, l'aide éventuelle apportée par l'accompagnateur pour soulever ou refermer la selle n'entraîne pas une pénalisation du candidat). 

Sur la MT - 07, les commandes de freins sont hydrauliques à l'avant et à l'arrière, elles sont également accessibles très facilement sans démontage. 

1) Je Commence par le niveau du frein avant, je montre le bocal noiret le niveau de liquide visible par le hublot. Le repère indique le niveau minimum et j'annonce : 
« A l'avant, je positionne le réservoir à horizontale en mettant la moto droite (sans le faire) et je vérifie le niveau du liquide de frein par le hublot. Le niveau doit se situer au-dessus du niveau mini ». 

2) Pour l'arrière, je montre le niveau de liquide par le petit réservoir translucide et en le montrant. Les deux repères indiques les niveaux mini et maxi et je dis  : 
« Pour l'arrière, je dois placer la moto droite et  je vérifie le niveau du liquide de frein dans le réservoir ici. Le niveau pour être correct, doit se situer entre les repères mini et maxi ». 

2° Les éléments techniques 
 

A) - Niveau d'huile moteur

« Texte officiel » : 
Le candidat explique la façon de procéder (telle qu'elle est précisée ci-dessous) et indique à l’expert le point de contrôle. 
Les explications sur la position de la moto ne seront pas exigées de la part d’un candidat qui a placé la moto sur béquille centrale ou droite pour effectuer la vérification. 
Véhicule à carter humide : La moto doit être droite ou sur la béquille centrale (ne pas exiger cette position). Véhicule à carter sec : Il faut faire tourner le moteur au ralenti 2 minutes environ et contrôler immédiatement dès l’arrêt du moteur. 

La Yamaha MT-07 est équipée d'un carter humide et d'un hublot de contrôle sur le carter moteur du côté gauche de la moto, elle ne dispose pas de béquille centrale. 

La vérification ne peut pas être effectuée physiquement lors de l'examen. Mais je dis : 

« Le niveau d'huile du moteur se contrôle moto droite, à froid, à plat, moteur éteint avec le hublot située ici, le niveau correct se situe entre les repères mini et maxi » 

 
B) Transmission


« Texte officiel » : 
A chaîne : le candidat contrôle la tension de la chaîne en indiquant la flèche et la position de la moto préconisées par le guide d’utilisation. 
A cardan : il indique le point de contrôle du niveau d’huile. 
A courroie : il contrôle l’état de la courroie 

La Yamaha dispose d'une transmission par chaîne, sa flèche  est situé sur le brin inférieur de la chaîne, au milieu, juste derrière le repose-pied. 

1) Je montre le point de contrôle sur la chaîne et déclare : 


« La tension de chaîne se contrôle ici, moto sur la béquille latérale. Le débattement correcte est de 3 à 4 cm. J'en profite pour vérifier si la chaîne est propre et bien graissée ». 

 
C) Pneumatique avant ou arrière

« Texte officiel » : 
Le candidat contrôle le bon état des flancs (pas de déchirure ni de hernie), de la bande de roulement (sculptures apparentes) et si la pression de gonflage paraît visuellement correcte. 

1) Je débute la vérification sur le pneu avant en contrôlant l'absence de défaut sur les 2 flancs, puis je récite : 
« Sur le pneu, je contrôle l'absence de déchirure ou de hernie sur les deux flancs ». 

2) J'indique ensuite un repère d'usure de la bande de roulement, pour en vérifier l'état et je dis : 
« Je vérifie le bon état de la bande de roulement au niveau d'un repère d'usure, elle est correcte ». 

3) Vous vérifiez la pression approximative de gonflage en effectuant une pression sur la partie basse de la jante avec mon pied, puis je dis : 
« La pression de gonflage me paraît correcte ». 
 
D) Suspensions

« Texte officiel » : 
A l’avant le candidat vérifie : Hydraulique : l’absence de fuite au niveau des joints à lèvres (ou de leur protection) de la fourche télescopique. 
Avec pression d’air : l’absence de fuite au niveau des joints à lèvres (ou de leur protection) ; il indique la valve servant à l’évacuation ou au complément de pression d’air. Il doit indiquer la valeur de la pression admissible (voir guide d’utilisation). 
A l’arrière : Il indique où s’effectue le réglage. 

La Yamaha dispose d'une fourche avant hydraulique et sans pression d'air, il y a ni valve ni pression, donc j'effectue un contrôle de l'étanchéité des joints à lèvres (ou joint spy) entre les tubes et les fourreaux de fourche. 
A l'arrière, l'amortisseur central dispose d'un réglage (précharge du ressort) caché en dessous du cadre accessible par la droite, vous indiquez donc à l'inspecteur simplement son emplacement, sans démontage. 

1) Je comprime l'amortisseur avant en montant sur la moto et en appuyant sur le frein avant. Ensuite je descend et je vérifie l'absence de fuite d'huile au niveau des joints à lèvres sur le haut des deux fourreaux de fourche et je dis : 
« L'amortisseur se comprime bien et pas excessivement. Je vérifie l'absence de fuite d'huile sur les deux joints à lèvres de la suspension avant et les fourreaux sont propres ». 

2) A l'arrière, j'indiquez l'emplacement du réglage de l'amortisseur et je déclare : 
« Le réglage de l'amortisseur arrière est situé ici, je le règle en fonction de la charge sur la moto ». 

3° L’éclairage et les accessoires de sécurité
A) Eclairage avant 

« Texte officiel » : 
Le candidat vérifie le bon état du ou des optiques et le bon fonctionnement des feux de position, croisement, feux de route. 

Sur la moto,le feu de position s'allume automatiquement avec le contact et le feu de croisement s'allument uniquement avec le moteur tournant, son démarrage est donc indispensable lors de cette vérification. 

1)Je mets le contact 

2) Je vérifie le bon état du phare et l'allumage du feu de position et vous déclarez : 
« Le phare est propre, il n'est pas cassé et le feux de position fonctionne ». 

3) Ensuite je démarre le moteur 
En actionnant l'inverseur sur le commodo gauche je vérifie le fonctionnement de l'ampoule en position feu de croisement et feu de route. Je déclare : 
« Les feux de croisement et de route fonctionnent ». 
B) Indicateurs des changements de direction

« Texte officiel » : 
Le candidat vérifie le bon état et le bon fonctionnement des indicateurs de changement de direction. 

1) Je mets le contact. 

2) J'actionne le commutateur des clignotants sur le commodo gauche puis le clignotant droit. Je vérifie les 4 clignotants et pour chacun d'entre eux, je dis:
« Le clignotant est propre, pas cassé et il fonctionne »
C) Eclairage arrière et feu de stop

« Texte officiel » : 
Il contrôle le bon état et fonctionnement de l’éclairage arrière (plaque comprise) et du feu-stop, avec les commandes de frein avant et arrière. 

1) Je mets le contact. 

2) Je vérifie l'allumage du feu arrière et j'annonce : 
« Je vérifie le fonctionnement du feu de position arrière, il fonctionne ». 

3)Je vérifie l'allumage de l'éclairage de la plaque d'immatriculation, en disant : 
« Je vérifie le fonctionnement de l'éclairage de la plaque d'immatriculation, il fonctionne ». 

4) Je vérifie le fonctionnement du feu-stop en actionnant le levier de frein avant au guidon pour dire : 
« Je vérifie l'allumage du feu-stop avec le frein avant, il fonctionne ». 

5) Enfin je vérifie le fonctionnement du feu-stop en actionnant la pédale de frein arrière et je dis : 
« Je vérifie l'allumage du feu-stop avec le frein arrière, il fonctionne ». 
D) Avertisseur sonore et rétroviseurs

« Texte officiel » : 
Il vérifie le bon fonctionnement de l’avertisseur sonore, la présence, le bon état et la fixation correcte des deux rétroviseurs. 

1) Je mets le contact et j'appuie sur le bouton du klaxon sur la gauche du guidon en disant : 
« Je vérifie le fonctionnement de l'avertisseur sonore, il fonctionne ». 

2) Je vérifie l'état des deux rétroviseurs (miroirs) et de leurs fixations en annoncant : 
« Je vérifie le bon état et la fixation des deux rétroviseurs qui sont ok, il sont propres, pas cassées et bien réglés ». 
 
Voilà une vidéo faite par l'un de nos confrères qui résume les vérifications.
 

© 2016 CFR Colombes

  • Instagram Basic Black
  • Facebook Basic Black
  • YouTube Basic Black

Site optimisé pour Firefox ou Chrome.